Cigarette électronique : attentions aux fausses-bonnes raisons !

Rédigé par Franck - - Aucun commentaire

Il est bien connu que la cigarette électronique a permis à de nombreux fumeurs de réussir leur sevrage tabagique. Ce que l’on sait moins c’est que ce dispositif se décline aujourd’hui sous différentes formes et qu’il n’est, en aucun cas, lié aux petits bobos qui apparaissent après l’arrêt du tabac.

Cigarette électronique : différents modèles existent

La cigarette électronique de 1e génération c’est celle qui ressemble, trait pour trait, à la clope classique. Les 2e et 3e générations sont plus évoluées et proposent un design doté de l’incontournable batterie rectangulaire. A part ces derniers, d’autres formes existent comme les drippers ou les atomiseurs. Comment sélectionner le meilleur atomiseur reconstructible et dripper et où s’en procurer ?

Qu’est-ce que l’atomiseur reconstructible ?

L’atomiseur ou RTA (Rebuildable tank atomizer) est une cigarette électronique qui permet de :

  • Concevoir soi-même sa résistance et sa mèche de coton :

La première est chargée de réchauffer l’e-liquide tandis que la seconde véhicule, par capillarité l’e-liquide étant donné que la mèche plonge directement dans le réservoir. On se dit sûrement qu’avec un clearomiseur classique, on n’aura pas à se charger de ces petits bricolages, mais il vous suffit d’essayer, au moins une fois, pour découvrir que la personnalisation permise par l’atomiseur change vraiment le concept de la vape.

Bien sûr, cela consiste toujours à fabriquer de la vapeur, mais sa puissance et sa saveur ont quelque chose de plus agréable lorsqu’on conçoit soi-même son atomiseur. 

Durant cette confection, vous pouvez par exemple choisir le type de métal que vous allez utiliser, personnaliser le nombre de tours que le fil de métal va effectuer, le type de mèche à mettre en place, … Vous verrez alors que chaque petit changement au niveau de ces détails changent quasiment votre expérience de la vape.

  • Faire des économies :

La résistance intégrée au clearomiseur doit être changée deux à quatre fois par mois selon votre fréquence de vapotage et le type d’e-liquide utilisé. Dans certains cas, ces changements fréquents peuvent vous revenir très cher alors qu’avec l’atomiseur, il vous suffit de changer quelques pièces qui ne vous coûteront que quelques centimes.

Qu’est-ce que le dripper ?

Il s’agit encore d’une variante de la cigarette électronique et de l’atomiseur reconstructible, mais cette fois-ci, il est dépourvu de réservoir. Pour obtenir de la vapeur, son utilisateur va devoir renverser directement l’e-liquide sur la mèche en coton. Cette action de « dripper » a donné son nom au dispositif.

Ce dernier procure les mêmes avantages que l’atomiseur reconstructible en termes de petits bricolages et d’expérience plus satisfaisante de la vape. A part ceux-là, il est aussi facile à utiliser et permet de changer régulièrement d’e-liquide, la mèche en coton pouvant sécher assez vite.

Pour précision, certains drippers sont quand même pourvus d’une petite cuve à e-liquide ce qui permet de retrouver les mêmes commodités qu’avec toute autre forme de cigarette électronique.

Et sur le plan santé, sont-ils moins dangereux ?

Même si leur design n’est pas vraiment semblable à celui des cigarettes électroniques classiques, l’atomiseur reconstructible et de dripper ont parfaitement les mêmes principes :

  • Ils produisent tous deux de la vapeur pour faire office de fumée
  • Ils utilisent tous deux de l’e-liquide pouvant être nicotiné ou non
  • Ils ne font pas appel à la combustion ce qui les rendent moins nocifs que la clope traditionnelle. La combustion engendre effectivement la production de particules fines, de goudron et de monoxyde de carbone lesquels sont sources des graves maladies imputées au tabagisme

Cela signifie-t-il qu’ils ont également les mêmes effets sur la santé ?

La réponse est oui. Même si leur design est différent, leur principe reste le même et donc les éventuels effets secondaires engendrés sur l’organisme.

Pour informations, même si certaines études ont mis en avant les dangers que représente la cigarette électronique sur la santé, on a encore trop peu de recul pour évaluer exactement le niveau de dangerosité. La seule chose qu’il convient de faire à l’heure actuelle c’est rester prudent quant à son utilisation. En savoir plus ici

Comme toute chose, son abus est déconseillé surtout si l’e-liquide que vous avez choisi contient de la nicotine. Il faut savoir que la nicotine n’est pas responsable des maladies graves, mais de la dépendance des fumeurs.

Dans l’e-liquide, son dosage oscille entre 0 à 20 mg/ml, voire un peu plus selon les cas. Si vous optez pour la dose maximale, veillez à ne pas vapoter trop souvent pour éviter la dépendance.

En ce qui concerne les éléments qui interviennent dans la conception de l’e-liquide, ils sont généralement sains pour la santé à condition de ne rien y ajouter d’autres. Il faut quand même voir sur leurs étiquettes leurs composants et s’assurer qu’ils sont sans risques. 

Dans certaines enseignes spécialisées dans la cigarette et les e-liquides, vous pourrez personnaliser vos e-liquides selon vos besoins et votre budget.   

 

Classé dans : santé - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot fmak ? :